Accueil / Le 40, histoire d’un lieu unique

Les incontournables

Le 40, histoire d’un lieu unique

Avant de revenir le tiers-lieu culturel qu’il est aujourd’hui, le Quarante a connu une toute autre histoire.

Il était en effet le siège du Crédit Foncier de France dont la majeure partie des élévations est encore visible aujourd’hui.

À partir de 1938, dans un contexte de guerre imminente contre l’Allemagne nazie, les grands sièges bancaires parisiens décident de mettre à l’abri en province leurs milliers de titres sous la forme de bons au porteur.

Le Crédit Foncier de France, à l’image de la Société Générale, choisit de s’installer à Laval. Il acquiert ainsi plus de 4 000 m² de terrain, sur les hauteurs de Bel Air, à l’emplacement de l’ancien couvent des Capucins construit sous Louis XIII. Cet édifice, remarquable par ses imposants volumes, illustre le courant moderne en architecture qui s’impose à la veille de la Seconde Guerre Mondiale. Il traduit également la puissance de ce groupe bancaire spécialisé dans les prêts immobiliers.

L’établissement ferme définitivement ses portes en 2019. Laval Agglomération saisit alors l’opportunité et rachète ce lieu unique pour le transformer en un pôle culturel ouvert à tous. Celui-ci sera nommé le Quarante à l’issue d’une consultation engagée auprès des habitants. Ce choix est à mettre en lien à la fois en lien avec le numéro de la rue où il est situé (40 rue du Britais) et avec la décennie au cours de laquelle il a été achevé.