Archéologie Opérations


Étude du bâti, 41-43 rue Renaise (2007)


41-43 rue Renaise_2

Dans le cadre de la fouille préventive du 8, place Saint-Tugal (opération n°2007-068), les vestiges d’un édifice (un gouttereau et un pignon) ont fait l’objet d’une étude archéologique de bâti. Situés dans l’angle sud-ouest, ces élévations témoignent d’un bâtiment résidentiel occupant l’arrière de parcelle des actuels 41 et 43 rue Renaise et parallèle à cette artère commerçante, la plus importante de l’intra -muros à l’époque médiévale.

Dans son état initial, l’édifice comprend au-dessus d’une fosse à latrines trois niveaux résidentiels dont le premier est semi-enterré. La présence à chaque niveau de cheminées, de baies à coussièges et surtout de latrines nichées dans le pignon témoignent d’un grand niveau de confort. Entre les niveaux, la communication semble assurée par des escaliers d’une volée ménagés à travers les niveaux. A l’extérieur, une galerie haute assure la jonction entre le 1er étage et le front bâti sur rue. Par comparaison architecturale et au regard des céramiques prises dans les maçonneries, ce premier état est daté du 1er quart du 15e siècle.

Dans un second temps (16e siècle ?), les deux niveaux supérieurs sont scindés pour permettre une division partielle de l’immeuble. Dans ce cadre, les latrines sont comblées pour permettre l’installation sur le pignon des cheminées originellement placées sur le mur gouttereau.