Archéologie Opérations


Diagnostic, 35 rue des Fossés (2012)


Dans le cadre d’un aménagement immobilier situé sur l’emprise supposée du fossé de l’enceinte médiévale de la ville de Laval (EA 53 130 0067), le Service régional de l’archéologie des Pays de la Loire a prescrit une opération de diagnostic archéologique.

La parcelle prescrite, au 35 rue des Fossés, s’inscrit dans un relief présentant une pente régulière de 7,7% orientée vers le nord-ouest. Elle repose, selon la carte géologique, sur la formation dite des calcaires de Laval. Cependant, aucune formation naturelle n’a été repérée lors de l’intervention.

Réalisé par le Service municipal d’archéologie de la Ville de Laval du 14 au 20 juin 2012, ce diagnostic a exclusivement mis au jour des niveaux et vestiges datés de l’Époque Contemporaine.

Les comblements du fossé d’enceinte

L’observation en coupe d’un ensemble de 29 comblements est venu confirmer la présence du fossé des fortifications urbaines. Son emprise a ainsi pu être observée sur 21,80 m de largeur. Le mobilier céramique recueilli dans ces couches permet de dater le remblaiement final de cette section du fossé à partir du début du 19e siècle. Cette structure a été observée sur une profondeur de 3,20 m sans que son creusement ne puisse être atteint. De la même manière, il n’a pas été possible de déterminer l’existence éventuelle de comblements antérieurs à l’Époque Contemporaine.

Néanmoins, ce vestige atteste d’une occupation plus ancienne du site. Cette découverte contribue ainsi à la connaissance archéologique et historique de l’enceinte urbaine médiévale de la ville de Laval et vient compléter les recherches sur ce sujet. Elle permet également d’ouvrir une réflexion sur les conditions de son remblaiement en lien avec l’évolution urbaine de ce secteur de la ville.

Les aménagements postérieurs au remblaiement du fossé

L’espace gagné sur l’ancien fossé est tout d’abord occupé par un jardin, mentionné dès 1808, qui dépend d’une propriété établie à l’intérieur de l’ancien intra-muros. Cette occupation se caractérise par un mur terrasse organisant l’espace interne de la parcelle diagnostiquée et d’un mur de clôture la séparant de la rue des Fossés.

A partir de 1896, l’établissement d’une école sur cette parcelle entraîne la construction d’un bâtiment. Plusieurs aménagements, liés au fonctionnement de cette école, viennent s’y ajouter au cours du 20siècle jusqu’à sa fermeture en 2008.